fantaisiste

fantaisiste

fantaisiste [ fɑ̃tezist ] adj. et n.
• 1845; de fantaisie
I Adj.
1Vieilli Qui s'abandonne à sa fantaisie, suit son imagination. Peintre, littérateur fantaisiste.
2(1850) Qui agit à sa guise, au mépris de ce qu'il faut faire ou de ce qui se fait ordinairement; qui n'est pas sérieux. amateur, dilettante, fumiste. Historien fantaisiste qui invente, brode. Cet étudiant est un peu trop fantaisiste, on ne le voit pas souvent aux cours.
3(Choses) Qui n'est pas sérieux (peu orthodoxe ou sans fondement réel). Remède fantaisiste. Étymologie fantaisiste donnée à un mot. 1. faux. Interprétation fantaisiste d'une œuvre. Nouvelle, information fantaisiste. Il nous a donné une version fantaisiste de l'incident.
II N.
1(XXe) Personne qui agit par caprice, et généralement en dehors des usages ( bohème, 2. original), qui n'a ni sérieux ni esprit de suite ( fumiste). « Le fantaisiste, individu néfaste, [est] vite confondu avec le poète » (Cocteau). C'est une fantaisiste.
2(1959) Vieilli Artiste de music-hall, de cabaret qui chante, imite, raconte des histoires. comique, humoriste.
⊗ CONTR. Consciencieux, sérieux. Exact, orthodoxe, réel, vrai.

fantaisiste adjectif et nom Qui agit à sa guise, qui manque de sérieux, d'esprit de suite : Un étudiant fantaisiste. Qui n'obéit qu'aux caprices de son imagination dans son travail, dans sa vie. ● fantaisiste (synonymes) adjectif et nom Qui agit à sa guise, qui manque de sérieux, d'esprit...
Synonymes :
- fumiste (familier)
Contraires :
Qui n'obéit qu'aux caprices de son imagination dans son travail...
Synonymes :
- bohème
fantaisiste adjectif Qui manque de base, qui n'est pas sérieux ; peu fondé, inventé : Hypothèse fantaisiste. Se dit d'une œuvre, d'un travail où une large place est faite à l'imagination, ou qui s'écarte de l'usage ordinaire. ● fantaisiste nom Artiste de variétés qui chante, danse et raconte des histoires drôles. ● fantaisiste (synonymes) adjectif Qui manque de base, qui n'est pas sérieux ; peu fondé...
Synonymes :
- inventé
Contraires :
- sérieux

fantaisiste
adj. et n.
rI./r adj.
d1./d Qui vit à sa guise, de façon originale.
|| Subst. C'est un(e) fantaisiste. Syn. original, farfelu.
d2./d Qui n'est pas sérieux. Information, interprétation fantaisiste. Syn. faux.
rII./r n. Artiste de music-hall qui présente un numéro comique.

⇒FANTAISISTE, adj.
A.— [Correspond à fantaisie A] Qui est du domaine de l'imagination :
1. — Ce sont mes trois fées. Elles ne m'ont jamais quitté depuis que je suis né au pays de Galitch (...). Le prince n'avait pas fini de nous donner cette fantaisiste explication de la présence des trois vieilles aux jardins de Babylone, que Walter, le valet du vieux Bob, apporta une dépêche à Rouletabille.
LEROUX, Parfum, 1908, p. 75.
1. Vx, B.-A., littér. [En parlant d'un artiste, d'un écrivain; p. méton. d'une œuvre] Qui donne libre cours à ses facultés imaginatives, qui fait la part belle à l'imagination. L'écrivain fantaisiste, exposé à perpétrer un « roman-feuilleton », fait tout déranger [à la Bibliothèque nationale], et dérange tout le monde pour une idée biscornue qui lui passe par la tête (NERVAL, Filles feu, Angélique, 1854, p. 511). J'ai acheté l'autre jour à la Porte Chinoise des dessins japonais (...). Je n'ai jamais rien vu de si prodigieux, de si fantaisiste, de si admirable et poétique comme art (GONCOURT, Journal, 1861, p. 931). Doré plus fantaisiste, plus dramatique, plus outré; Crane moins dissonant, plus simple, suivant la vérité pas à pas, introduisant toujours une atmosphère de réel même dans la féerie (HUYSMANS, Art. mod., 1883, p. 215).
Emploi subst. Artiste, écrivain qui donne libre cours dans ses œuvres à ses facultés imaginatives sans se soucier des règles formelles. Anton. réaliste. On voyait là des réalistes, des fantaisistes, des critiques, des romanciers, (...) tous les échantillons du grand ordre de la plume (GONCOURT, Ch. Demailly, 1860, p. 117) :
2. Le public connaît depuis peu ce fantaisiste italien [Arcimboldo] qui imagina de ressusciter la verve baroque du moyen âge, ce grand consommateur de « têtes de feuilles » et autres fantaisies ornementales.
LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p. 92.
2. P. ext., usuel
a) Péj. Qui est purement imaginaire, inventé de toutes pièces. Alors se déroula une histoire fantaisiste, éclose dans l'imagination de ces millionnaires ignorants (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Boule de suif, 1880, p. 144). Je rédigeai je ne sais plus quel fantaisiste texte de dépêche que je fis expédier à une adresse imaginaire (GIDE, Isabelle, 1911, p. 634).
P. ext. [En parlant d'une pers.; p. méton., de son activité intellectuelle ou autre] Qui manque de sérieux. Historien, thèse fantaisiste. Synon. amateur, fumiste (fam.). Un astronome fantaisiste annonçant la venue d'une comète, dont la queue devait balayer la terre comme un grain de sable (ZOLA, Joie de vivre, 1884, p. 1058). Comment le conseil de guerre pourrait-il refaire en séance la fantaisiste expertise d'écritures qui va lui être présentée? (CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p. 116). Mais Littré a peu de mots, peu de sens, des étymologies fantaisistes (LARBAUD, Journal, 1934, p. 339).
b) Qui sort de l'ordinaire. Dans un accoutrement fantaisiste (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p. 193).
TYPOGR. Une étiquette était collée où, écrit à la main en majuscules fantaisistes, on pouvait lire : ANTISEPTIC (GIDE, Caves, 1914, p. 798).
B.— [Correspond à fantaisie B; en parlant d'une pers., p. méton., de son comportement] Qui témoigne d'un esprit imaginatif et plein d'imprévu; qui est d'une originalité amusante. Tu ne sais pas ce que peut l'ennui sur une femme aussi fantaisiste que moi! (CRÉMIEUX, Orphée, 1858, II, 3e tabl., 1, p. 56). Le capitaine Pilfold était un vieux marin, brave et jovial, (...) qui préférait mille fois son neveu fantaisiste au solennel beau-frère Timothy (MAUROIS, Ariel, 1923, p. 61). Son mode de vie fantaisiste, son cosmopolitisme et sa prodigalité en ont fait [Whistler], pour trois générations, le type même de l'artiste (MORAND, Londres, 1933, p. 155).
Emploi subst. Personne qui se singularise par son esprit imaginatif et un comportement imprévu et amusant. Synon. hurluberlu (fam.), loufoque, original. Quand son cœur satisfait ou soulagé permet à son esprit de s'égayer, c'est le fantaisiste le plus inouï (SAND, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 89). Il nous pria en compensation de venir prendre le café chez lui, dans sa péniche, parce que c'était sa fête qu'il a ajouté (...) et que ça tombait justement bien parce qu'ils étaient treize à table... Un homme jeune que c'était, le patron, un fantaisiste (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 494). Cf. aussi artiste ex. 13 :
3. L'hôtel est le séjour préféré d'une nuée d'originaux qui, dès l'instant qu'ils règlent leurs notes, étalent leurs manies et sonnent à tout propos. J'ai connu un fantaisiste qui, sur ses vieux jours, s'était constitué dans son appartement une collection d'objets volés dans les établissements où il avait séjourné (...). Tel autre, qui ne se lavait les dents et les mains qu'à l'eau de Contrexéville, avait besoin d'un livreur particulier...
FARGUE, Piéton Paris, 1939, p. 198.
Spéc. Artiste de variétés se produisant dans un numéro comique. Mallet m'avait parlé des bras blancs de Damia, et de sa voix : j'allai l'entendre à Bobino. Fantaisistes, chanteurs, équilibristes, tout m'était neuf et j'applaudissais tout (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 241).
Rem. La docum. atteste les dér. a) Fantaisisme, subst. masc., vx, didact. Tendance à privilégier dans la création artistique ou littéraire le rôle de l'imagination, au détriment des règles formelles. Le fantaisisme conduit tout droit à l'adoration des monstres (NERVAL, Bohême gal., 1855, p. 178). P. ext. Aspect, caractère fantaisiste. [Nous ne sûmes monter dans un hamac] qu'après une série d'expériences infructueuses et d'exercices gymnastiques dont l'extravagant fantaisisme amusa beaucoup Thierry (A. HUMBERT, Mon bagne, 1880, p. 60). b) Fantaisistement, adv. D'une manière fantaisiste. Dédaigneux de suivre la mode, jaloux plutôt de l'imposer, il est vêtu richement et fantaisistement (MIRBEAU, Journal femme ch., 1900, p. 339). Elle [Denise] (...) répondait fantaisistement aux interrogations périodiques de son oncle (L. DAUDET, Entremett., 1921, pp. 115).
Prononc. et Orth. :[] ou p. harmonis. vocalique [-]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. 1845 subst. « artiste qui n'obéit qu'à sa propre fantaisie » (BESCH.); 2. 1853 adj. péj. « qui n'obéit qu'à sa fantaisie, peu sérieux » (H. CASTILLE, Les Hommes et les mœurs sous le règne de Louis-Philippe, p. 94 ds QUEM. DDL t. 15). Dér. de fantaisie; suff. -iste. Fréq. abs. littér. :148. Bbg. KLEIN (J.-R.). Le Vocab. des mœurs de la Vie parisienne sous le Second Empire. Louvain, 1976, pp. 111-112.

fantaisiste [fɑ̃tɛzist] n. et adj.
ÉTYM. 1845; de fantaisie.
———
I N.
1 Vx. Personne qui s'abandonne à sa fantaisie, à son imagination (en art, en littérature).
2 (XXe). Personne qui agit par caprice, et généralement en dehors des usages ( Bohème, original), qui n'a ni sérieux, ni esprit de suite ( Fumiste).
1 (…) j'aurais été fraîchement éconduit, comme un hurluberlu et un fantaisiste de la plus choquante irrévérence, pour mon opinion subversive.
Georges Lecomte, Ma traversée, p. 374.
2 Le fantaisiste, incapable d'originalité, s'en trouve une dans les ennuis qu'il vous cause par le manque de lien entre ses actes. Il veut étonner. Il dérange.
Cocteau, la Difficulté d'être, p. 142.
3 (…) le fantaisiste, individu néfaste, (est) vite confondu avec le poète.
Cocteau, la Difficulté d'être, p. 139.
3 (Mil. XXe). Vieilli. Artiste de music-hall, de cabaret, qui chante, imite, raconte des histoires. || Au programme, le célèbre fantaisiste X.
———
II Adj.
1 Qui s'abandonne à sa fantaisie, suit son imagination. || Peintre, littérateur fantaisiste (Littré).
4 Si vous consultez le dictionnaire Larousse, vous y verrez que Rimbaud est un poète fantaisiste, et il y a en quelque sorte pléonasme dans l'intention du coupable de cette notice. Pour le plus grand nombre, un poète est nécessairement fantaisiste, à moins que le lyrisme le plus suspect ou la fausse gravité ne lui valent un respect correspondant à la platitude.
Cocteau, la Difficulté d'être, p. 139.
REM. La sévérité de Cocteau à l'égard du dictionnaire cité est injuste : il ne s'agit que d'un archaïsme; Nerval (→ ci-dessous, 3.) n'emploie pas le mot autrement.
2 (1853). Qui agit à sa guise, au mépris de ce qu'il faut faire ou de ce qui se fait ordinairement; qui n'est pas sérieux. Amateur, dilettante, fumiste (fam.). || Un médecin fantaisiste. || Historien fantaisiste, qui interprète les faits sans s'être suffisamment documenté. || Cet étudiant est un peu trop fantaisiste, on ne le voit pas souvent aux cours !
Par anal. Qui fonctionne irrégulièrement (mécanisme). || Un moteur fantaisiste.
3 (1854, Nerval). Vx. Choses. Qui est plein de fantaisie, qui sort de l'ordinaire. || Un roman fantaisiste.
4 Vieilli. Qui est imaginaire, inventé. || « Une histoire fantaisiste éclose dans l'imagination de… » (Maupassant, in T. L. F.).
Mod. Qui n'est pas sérieux (peu orthodoxe ou sans fondement réel). || Remède fantaisiste (→ Administrer, cit. 2). || Signature fantaisiste. || Étymologie fantaisiste donnée à un mot. Faux (→ Étymologie, cit. 10). || Une hypothèse fantaisiste. || Interprétation fantaisiste d'une œuvre. || Nouvelle, information fantaisiste. || Il nous a donné une version fantaisiste de l'incident; la vérité est tout autre.
5 Il y a des parties excellentes dans cet ouvrage. On y trouve aussi des hypothèses fantaisistes, des affirmations aventurées.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, VI, IX.
6 (…) l'auteur (…) a commencé d'écrire sans se faire un plan très précis, et ne s'est même vraiment soucié d'aborder son sujet qu'au milieu de son manuscrit (…) nous devons à cette composition fantaisiste (…)
Émile Henriot, les Romantiques, p. 209.
Qui témoigne de fantaisie, sort de l'ordinaire. || Un accoutrement fantaisiste.
CONTR. Consciencieux, sérieux. — Exact, orthodoxe, réel, vrai.
DÉR. Fantaisisme, fantaisistement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • FANTAISISTE — adj. des deux genres Qui est controuvé, imaginaire, en parlant des Choses. Récit fantaisiste. Il signifie aussi Qui a plus d’imagination que de sens du réel, en parlant des Personnes. Historien fantaisiste. Il est amusant, mais par trop… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • fantaisiste — (fan tè zi st ) s. m. Néologisme. Peintre de fantaisies.    Écrivain qui est dans les lettres ce que le fantaisiste est dans la peinture.    Adj. Un peintre, un littérateur fantaisiste. ÉTYMOLOGIE    Fantaisie. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Ecole fantaisiste — École fantaisiste L’École fantaisiste est le nom donné, à partir de 1912, à un groupe de poètes français dont les principaux étaient : Paul Jean Toulet, Tristan Derème, Léon Vérane, Jean Marc Bernard, Tristan Klingsor, Jean Pellerin, Francis …   Wikipédia en Français

  • L'école fantaisiste — École fantaisiste L’École fantaisiste est le nom donné, à partir de 1912, à un groupe de poètes français dont les principaux étaient : Paul Jean Toulet, Tristan Derème, Léon Vérane, Jean Marc Bernard, Tristan Klingsor, Jean Pellerin, Francis …   Wikipédia en Français

  • École fantaisiste — L’École fantaisiste est le nom donné, à partir de 1912, à un groupe de poètes français dont les principaux étaient : Paul Jean Toulet, Tristan Derème, Léon Vérane, Jean Marc Bernard, Tristan Klingsor, Jean Pellerin, Francis Carco, Franc… …   Wikipédia en Français

  • Liste De Jeux Dreamcast — Listes de jeux vidéo 0 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T …   Wikipédia en Français

  • Liste de jeux Dreamcast —   Liste des listes de jeux vidéo  Liste des jeux sortis sur Dreamcast. Sommaire : H …   Wikipédia en Français

  • Liste de jeux Dreamcast par ordre alphabétique — Liste de jeux Dreamcast Listes de jeux vidéo 0 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T …   Wikipédia en Français

  • Liste de jeux dreamcast — Listes de jeux vidéo 0 9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T …   Wikipédia en Français

  • artiste — [ artist ] n. et adj. • 1395; lat. médiév. et it. artista, du lat. ars → art I ♦ N. 1 ♦ Vx Personne qui pratiquait un métier, une technique difficile. ⇒ art (I, 4o). Mod. et iron. Un artiste capillaire : un grand coiffeur. Un artiste culinaire :… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”